L’eau

La CCAL assure l’alimentation générale en eau potable. Les installations de production et de distribution communales sont exclues de cette compétence.

La distribution en eau

La CCALalimente en eau potable, les communes de Mont-Saint-Martin, Herserange, Saint-Charles, et les zones industrielles du P.E.D. et ZI Villers-la-Montagne et ponctuellement les communes de Longlaville, Cosnes-et-Romain, Longwy et Lexy. Le service est exploité par la Société Saur France en vertu d’un contrat ayant pris effet le 1er mars 2004 pour une durée de cinq ans.

Les ressources en eau

La collectivité bénéficie des ressources suivantes:

  • mine de Moulaine: débit variable de 100 à 500 m3 / heure ;
  • mine de Réhon: débit estimé 100 m3 / heure ;
  • prise d’eau du Dorlon: débit moyen, à compter de 2007/0, 350 m3 / heure (débit max 600 m3 / heure) ;
  • prise d’eau de l’Othain: débit 1000 à 2000 m3 / heure suivant besoin.

Qualité de l’eau distribuée

L’eau est dure, de minéralisation moyenne et fortement bicarbonatée calcique. Proche de l’équilibre calco-carbonique, elle ne contient pas d’indicateur de pollution chimique et de germes de contamination d’origine fécale.

Contrôle sanitaire (données 2013)

  • 100 % de conformité pour les analyses bactériologiques,
  • 93 % de conformité pour les analyses physico-chimiques,
  • pour l’ensemble des paramètres: 99 % de conformité.

eau

Le prix de l’eau

Tarif communes

0, 4371 HT (€ / m3)

Tarif industriels

0, 5208 HT (€ / m3)

La différence de tarif s’explique par la différence dans la nature des prestations.

Les m3 vendus

  • en 2012: 2 062 736 m3 d’eau ;
  • prévisions 2013: 1 688 955 m3 d’eau

Les prestations confiées à la Société Saur France , prestataire de service pour le compte de la CCAL :

  • La fourniture d’eau potable et d’eau brute aux industriels clientes de la CCAL ;
  • La gestion, la maintenance et la surveillance de toutes les installations de production d’eau (captages, forages, pompages) de transport, de traitement, de stockage et de distribution d’eau potable,
  • Les opérations d’entretien, de surveillance, de contrôle et de relèves de tous les compteurs.

Tous les frais de consommation induits par la gestion du service sont à la charge du prestataire (énergies et télécommunication, abonnement électrique et télécoms, produits de traitement, consommables divers…) Les travaux de renouvellement des installations, eux, sont à la charge de la CCAL.

La CCAL vous propose de consulter le RAPPORT ANNUEL EAU POTABLE 2011