Le financement des projets

Pour l’Etat, les projets mis en œuvre au profit des habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville sont financés par l’ACSE.

Les demandes de subventions faites auprès de l’Etat atteignent en moyenne 400 000 € pour une soixantaine de dossiers déposés au titre du CUCS, alors que l’ACSE ne bénéficiait, jusqu’en 2011, que d’une enveloppe moyenne de 250 000 €, enveloppe qui a tendance à diminuer à chaque programmation (143 000 € en 2013). Une quarantaine de projets sont soutenus chaque année à ce titre.

Concernant la Communauté de Communes et depuis la mise en place des contrats de ville, l’enveloppe initiale consacrée à la « Politique de la Ville » était de 40 000 €. Aujourd’hui la CCAL a augmenté ce montant de 10 000 €, soit une enveloppe qui atteint les 50 000 €.

Les crédits sollicités auprès de la CCAL peuvent atteindre le double de l’enveloppe disponible (environ 20 dossiers déposés par année), une dizaine de dossiers étant retenus annuellement, pour un financement d’environ 50 000 €.