Les champs d’intervention prioritaires

Les actions mises en place par le CUCS de l’agglomération de Longwy, dont les moyens ont progressivement augmenté, ont permis de développer des projets d’ensemble autour de cinq thématiques prioritaires :

- Emploi et Développement économique :

cucs2Les quartiers les plus touchés par l’habitat social ont été frappés, dans les années 90, par une montée rapide du chômage dans un contexte d’appauvrissement global de la population. La CCAL, avec l’ensemble des partenaires de la Politique de la Ville, se sont donc attachés à mettre en place des actions d’insertion et de médiation vers l’emploi en concertation avec les acteurs du Service Public de l’Emploi et les services du Conseil Général. Ces actions ont permis de proposer des lieux d’accueil des demandeurs d’emploi et de développer des actions d’insertion professionnelle.

- Education :

Colorful Chalk at ChalkboardIl s’agit principalement d’actions mises en place dans le cadre de la politique jeunesse des communes et des contractualisations avec les services de l’Etat ou la Caisse d’Allocations Familiales de la Meurthe-et-Moselle. Cette coordination a permis de renforcer les différents dispositifs et de développer des actions spécifiques pour la réussite scolaire, le soutien aux familles et le développement culturel.

- Santé

cucs4Les populations des quartiers sensibles sont, plus que d’autres, confrontées à des problèmes de santé. Cela justifie une prise en charge spécifique. Cette question est devenue une priorité de la politique de la ville. C’est en ce sens qu’ont été mis en place les « Ateliers santé ville » (ASV), destinés à programmer la coordination des projets locaux de santé publique des activités pour élaborer avec les acteurs et professionnels de santé et, si possible avec les habitants, des projets locaux de santé publique à l’échelle locale. La CCAL a également signé, le 26 Juin 2013, avec l’Agence Régionale de la Santé Lorraine, la Préfecture de Meurthe-et-Moselle, les mairies de Longwy, Mont-Saint-Martin et Haucourt-Moulaine, son Contrat Local de Santé (CLS), outil qui permettra ainsi aux diverses institutions de s’engager à coordonner leurs politiques de santé. Ce contrat, centré sur la promotion de la santé et la prévention compte cinq priorités : la nutrition, les conduites à risques, l’accès à la santé, aux dépistages et à la vaccination, l’isolement des personnes âgées et le cadre de vie.

- Citoyenneté et prévention de la délinquance :

Les actions soutenues dans le cadre du CUCS mettent principalement l’accent sur la prévention précoce de la délinquance et la coordination entre les différents acteurs présents sur le terrain.

Ainsi, la CCAL a souhaité donner un nouveau souffle au Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CISPD) créé en 2006 sur le territoire, avec les villes de LONGWY, MONT-SAINT-MARTIN et LONGLAVILLE. Le CISPD constitue le cadre de concertation sur les priorités de la lutte contre l’insécurité et la prévention de la délinquance dans les communes. Sa création vise à mieux coordonner les actions de prévention et de sécurité et à apporter des solutions concrètes et partenariales à des problèmes identifiés.

cucs5Six ans après la création du CISPD, les élus ont souhaité mettre en place une Etude de Sécurité et de Sûreté Publique (ESSP) sur 7 communes du territoire : MONT-SAINT-MARTIN, GORCY, HAUCOURT-MOULAINE, HERSERANGE, LONGLAVILLE, REHON, LONGWY. C’est en ce sens que la CCAL réfléchit à une prise de compétence en matière de CISPD. (A CONSULTER dans la rubrique « SOLIDARITE », onglet « L’ETUDE DE SECURITE ET DE SURETE PUBLIQUE »).

- Habitat et cadre de vie :

cucs6En complément des projets touchant à l’habitat et aux structures des quartiers prioritaires du CUCS, les actions soutenues par le CUCS visent à maintenir ou reconstituer leur cohésion. Ces actions ont permis de garantir la continuité des services dans les quartiers et le développement de services de proximité spécifiques, de proposer des actions de médiation et de favoriser les participations des habitants à la vie de leur quartier ou à la prise de décision (ANRU, GUP, etc.). De plus, la CCAL a également engagé une réflexion d’ensemble en matière d’habitat, avec notamment la mise en place d’une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH) et un Programme Local de l’Habitat (PLH) (à consulter dans la rubrique « HABITAT ET LOGEMENT », onglet « OPAH » ou « PLH »).

Les cinq champs d’intervention du CUCS de l’agglomération de Longwy sont déclinés en neuf axes prioritaires :

  • Emploi et développement économique,
  • Education et accès aux savoirs de base,
  • Santé et accès aux soins,
  • Prévention de la délinquance et justice,
  • Logement et cadre de vie (gestion urbaine de proximité),
  • Culture et expression artistique, lien social et citoyenneté,
  • Accès aux droits et lutte contre les discriminations,
  • Evaluation du contrat urbain de cohésion sociale,
  • Pilotage.

La CCAL s’est donc engagée dans une politique volontariste d’intervention en s’appuyant sur des contractualisations avec ses partenaires : Contrat de Ville, Conseil Intercommunale de Sécurité et de Prévention de la délinquance, Contrat Educatif Local, Politique d’Animation Urbaine, etc.

La CCAL s’appuie sur des acteurs locaux essentiels pour développer ces projets : le centre social, la CAF, La Mission Locale, les communes, etc.

De plus, depuis 2000, un poste de chargé de mission politique de la ville est intégré à l’équipe de la CCAL, avec des missions de coordination globale.